Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Heureux ceux qui sont dans l’affliction, car ils seront consolés. Matthieu 4.4.

    C'est par la vallée des larmes qu’on arrive à Sion. On pourrait croire qu’être triste et être béni sont deux choses inconciliables, mais le Sauveur qui est infiniment sage, les réunit dans cette béatitude. Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a joint. Le deuil sur le péché, sur notre péché, et sur le péché d’autrui est le sceau de Dieu sur ses fidèles. Quand l’Esprit de grâce se répand sur la maison de David ou sur une autre maison, elle pleure. C’est de cette sainte tristesse que nous recevons la meilleure de nos bénédictions, et c’est aussi de l’eau que nous viennent les plus excellents bienfaits. Or cette bénédiction promise à celui qui verse des larmes ne l’est pas pour quelque jour très éloigné; non, Christ le déclare heureux maintenant même. Le Saint-Esprit consolera certainement les cœurs qui pleurent sur leur péché. Ils seront consolés par la vertu du sang de Jésus-Christ et par la puissance purificatrice du Saint-Esprit. Ils seront consolés au sujet du péché qui abonde dans leur ville et dans leur temps, par l’assurance que Dieu se glorifiera malgré la rébellion des hommes. Ils seront consolés par la ferme attente qu’ils seront avant, peu délivrés du péché, et bientôt enlevés pour demeurer à toujours en la glorieuse présence de leur Dieu Sauveur.