Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amour

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Le peuple de ceux qui connaîtront leur Dieu prendra courage. Daniel 11.32.

    L’ÉTERNEL est le Dieu des armées, l’Éternel est son nom. » Ceux qui s’enrôlent sous sa bannière auront un commandant qui les exercera au combat, et leur donnera vigueur et valeur. Les temps que Daniel signale sont des plus difficiles, mais il est promis que le peuple de Dieu en sortira dans les meilleures conditions. Il aura force et énergie pour affronter le puissant adversaire. Oh! Apprenons à connaître notre Dieu, sa puissance, sa fidélité, son immuable amour, et soyons prêts à tout risquer pour lui. Il est digne d’exciter notre enthousiasme, en sorte que nous soyons prêts à vivre et à mourir pour lui. Qu’il devienne en même temps notre compagnon habituel; alors nous lui ressemblerons bientôt, et nous nous lèverons pour la vérité et la justice. Celui qui vient de contempler la face de Dieu ne craindra jamais de rencontrer celle de l’homme. Demeurons avec lui, et nous y gagnerons un cœur héroïque qui ne redoutera pas plus une armée d’ennemis qu’une feuille d’arbre. Une troupe innombrable d’hommes et même de démons sera devant nos yeux comme les nations devant Dieu, à qui elles paraissent comme des sauterelles. Que Dieu nous donne, dans cette époque de mensonge, d’être vaillants pour la vérité.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Je délivrerai la boiteuse. Sophonie 3.19.

    Il y a beaucoup de boiteux des deux sexes. Vous pouvez rencontrer « celle qui boite » vingt fois en une heure. On les voit sur les grandes routes, cherchant à marcher avec le plus de diligence possible; mais elles sont estropiées et souffrent de la marche. Sur la route céleste il y a beaucoup de ces impotents. Il se peut que plusieurs se disent en eux-mêmes : « Qu’adviendra-t-il de nous ? Le péché nous surmontera et Satan nous renversera. Prêts à tomber, comme nous le sommes, le Seigneur ne pourra jamais faire de nous de bons soldats ni de rapides messagers. » Eh bien, « je délivrerai la boiteuse, » dit l’Éternel, et en faisant cela il se glorifiera lui-même. « Les boiteux marchent, » disait Jésus aux disciples de Jean- Baptiste. Et on s’écriera avec étonnement: « Comment cette pauvre infirme a-t-elle pu gagner le prix de la course et obtenir la couronne ? » La louange en reviendra tout entière à l’Auteur de toute grâce. Seigneur, quand même je trébuche dans ma foi, dans la prière, dans la louange, dans le service, dans la patience, sauve-moi, je t’en supplie. Toi seul peux fortifier des infirmes tels que moi. Ne me laisse pas périr, quoique je sois parmi les traînards, mais, par ta grâce, recueille-moi, moi le plus lent de tes pèlerins. C’est pourquoi, quand j’aurais, comme Jacob, le tendon démis, j’avancerai courageusement, victorieux par la prière. Il l’a prononcé, cela sera.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Certainement je te délivrerai, tellement que tu ne tomberas point par l’épée; mais ta vie te sera comme un butin, parce que tu as eu confiance en moi, dit l’Éternel. Jérémie 39.18.

    Voyez la puissance protectrice de la foi en Dieu. Les hommes puissants de Jérusalem tombaient par l’épée; mais le pauvre Hebed-Melech était en sûreté, car sa confiance était en Jéhovah. En qui donc un homme peut-il se confier mieux qu’en son Auteur ? C’est folie à nous de préférer la créature au Créateur. Oh puissions-nous en toutes choses vivre par la foi; nous serions alors délivrés de tous les dangers ! Personne n’a jamais cru et ne croira jamais en Jésus en vain. Le Seigneur dit : « Certainement je te délivrerai ! » Notez ce divin « certainement. » Quoi que ce soit qui puisse être incertain, le soin de Dieu pour les croyants est certain. Dieu lui-même est le gardien de ses enfants. Sous son aile sacrée, il y a sécurité quand tout est danger à l’extérieur. Nous pouvons accepter cette promesse pour sûre, et dans toutes nos conjonctures, nous ne la verrons point faillir. Nous espérons peut-être être délivrés parce que nous avons des amis, ou parce que nous sommes prudents, ou que nous voyons des présages heureux; mais aucune de ces choses ne vaut la moitié de cette déclaration de Dieu : « Parce que tu as eu confiance en moi. » Cher lecteur, entre dans ce chemin, et en ayant fait l’essai, tu y persévéreras toute ta vie. C’est un chemin aussi agréable que sûr.