Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

foi

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    16 Juin - On donnera à celui qui a déjà et il aura encore davantage. Matthieu 13.12.

    Quand le Seigneur a déjà donné à un homme de grandes grâces, il lui donnera davantage encore. Un peu de foi est un premier œuf dans un nid, il en sera ajouté encore. Seulement n’ayons pas une foi d’apparence, mais une foi réelle et vraie. Quelle nécessité il y a pour nous qui avons beaucoup reçu, de montrer notre religion par nos œuvres, et d’éviter de professer beaucoup par nos paroles, tout en ne possédant rien. Car un jour ou l’autre, cette profession même nous sera ôtée, si c’est tout ce que nous avons. La menace est aussi vraie que la promesse. Béni soit Dieu ! Quand il a commencé à répandre sur nous les grâces de son Esprit, de manière que nous en ayons un peu, il continue à le faire jusqu’à ce que celui qui n’avait que peu, mais qui possédait vraiment ce peu, soit mis dans l’abondance. Oh, désirons cette abondance ! Recherchons ardemment l’abondance de grâce. S’il est bon de connaître beaucoup, il est meilleur d’aimer beaucoup. Il est précieux d’avoir abondance de savoir-faire pour servir Dieu, mais il vaut mieux encore avoir abondance de foi pour compter que Dieu nous donnera le savoir-faire en toute occasion. Seigneur, puisque tu m’as donné le sentiment du péché, augmente en moi la haine du mal. Puisque tu m’as donné la foi en Jésus, élève cette foi au degré de parfaite assurance. Tu m’as donné de t’aimer, amène-moi à avoir pour toi une puissante affection.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    15 Juin - L’Éternel te bénira de Sion, et tu verras le bien de Jérusalem tous les jours de ta vie. Psaume 128.5.

    Cette promesse est pour celui qui craint Dieu et marche avec sérieux dans le chemin de la sainteté. Il aura la bénédiction domestique; sa femme et ses enfants seront pour lui une source de grand bonheur intérieur. Mais, comme membre de l’Église, il désire la voir prospérer, car il met autant d’intérêt à la cause du Seigneur qu’à la sienne propre. Quand Dieu affermit notre maison il n’est que juste que nous désirions voir sa maison s’édifier. Nos biens ne sont des biens que s’ils servent à accroître le bien de l’Église. Oui, vous serez bénis quand vous monterez à l’assemblée de Sion; vous serez instruits, vivifiés, enrichis, quand vos louanges et vos prières s’élèveront, et que témoignage sera rendu au grand sacrifice. Alors « l’Éternel te bénira de Sion. » Vous ne serez pas seuls à en bénéficier; l’Église elle-même en profitera; les croyants se multiplieront et leur travail sacré sera couronna de succès. Plusieurs des bien-aimés de Dieu voient cette promesse s’accomplir pour eux durant leur vie entière. Hélas, souvent après leur mort, le zèle commence à fléchir. Soyons de ceux qui apportent des biens à Jérusalem tous les jours. Par ta grâce Seigneur, rends-nous-en capables. Amen.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    1 Juin - C’est moi, l’Éternel, qui la garde: je l’arroserai de moment en moment; je la garderai nuit et jour, de peur qu’on ne lui fasse du mal. Ésaïe 27.3.

    Quand le Seigneur parle en personne et sans emprunter la voix d’un prophète, sa parole a une valeur particulière pour les âmes croyantes. Il nous dit ici qu’il est lui-même Jéhovah, le gardien de sa vigne; il ne la confie à aucun autre, mais s’en occupe personnellement. Ne sont-ils pas bien gardés, ceux qui le sont par l’Éternel lui-même ? Il nous arrosera, non seulement chaque jour et à chaque heure, mais à chaque moment. Avec quelle rapidité ne devrions-nous pas pousser; quelle fraîcheur et quelle fertilité chaque plante devrait présenter ! De quelles superbes grappes les ceps devraient être chargés ! Si des ennemis viennent à surgir, si des oiseaux voraces ou des guêpes avides s’attaquent à ses fruits, voici l’Éternel la garde, et la garde à toute heure, nuit et jour. Qui peut nous nuire et qu’avons-nous à redouter ? Le Seigneur la surveille, l’arrose, la préserve. Que désirer de plus ? Remarquez l’expression : « C’est moi ! » Quelle affirmation de sa puissance, de son amour, de sa décision dans cette déclaration de Dieu. Qui peut se permettre de douter et de craindre, quand il dit: « C’est moi, l’Éternel, qui la garde !» Le péché, la mort, ni l’enfer ne peuvent rien contre nous du moment que c’est l’Éternel lui- même qui nous en garantit.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    11 juin - Ne crains point, car tu n’auras point de honte. Ésaïe 54.4.

    Nous n’avons point honte de notre foi. Sceptiques et critiques peuvent assaillir l’Écriture sur laquelle nous fondons notre foi; le Seigneur montrera d’une manière de plus en plus évidente que, dans ce livre, il n’y a ni erreur, ni exagération, ni omission. Il n’y a aucun déshonneur à être un simple croyant : la foi qui va droit à Jésus est une couronne d’honneur sur notre tête, et vaut mieux qu’une décoration sur notre poitrine. Nous ne serons point confus de notre espérance. Elle se réalisera pour nous conformément à la promesse du Seigneur. Nous serons nourris, guidés, bénis, restaurés. Notre Sauveur reviendra, et les jours de notre deuil cesseront. Alors nous rendrons gloire à celui qui nous a donné une espérance vivante, puis, mis en possession de ce que nous aurons espéré. Nous ne serons pas confus de notre amour. Jésus est l’être le plus digne de notre affection, et jamais nous n’aurons à rougir de lui avoir abandonné notre cœur. La vue glorieuse de notre Bien-aimé justifiera l’attachement le plus enthousiaste à sa personne. Nul ne blâmera les martyrs d’être morts pour lui. Tandis que les ennemis de Christ auront une honte éternelle, ceux qui auront aimé Jésus seront honorés par tous les, saints, parce qu’ils ont « choisi l’opprobre de Christ plutôt que les trésors de l’Égypte.

  • Le comptoir d'église est à votre disposition


    Le comptoir d'église est ouvert tous les dimanches après le culte, ainsi que tous les mardis de 15 à 18 h et les mercredis de 9h30 à 12 h(sauf en juillet et en août). au 11, rue du Colonel de Faucher à Saintes. Lionel LACOMBE sera heureux de vous y accueillir.
    L'accueil, le sourire, la compétence seront au rendez-vous.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer