Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

foi

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Amasias répondit à l’homme de Dieu: mais que deviendront les cent talents que j’ai donnés aux troupes d’Israël? Et l’homme de Dieu dit: L’Éternel en a pour t’en donner beaucoup plus. 2 Chroniques 25.9.

    Si vous avez fait une erreur, subissez-en la conséquence, mais n’agissez pas contrairement à la volonté de Dieu. Le Seigneur peut vous donner bien plus que ce que vous risquez de perdre. Et s’il ne le fait pas, commencerez-vous à marchander et à contester avec lui ? Le roi de Juda avait engagé une armée d’israélites idolâtres, et il reçoit l’ordre de les renvoyer dans leur pays, parce que l’Éternel n’était pas avec eux. Il désirait obéir et licencier cette troupe, mais regrettait l’argent payé pour rien. Quelle honte ! Si l’Éternel lui donnait la victoire sans les mercenaires, il faisait quand même une bonne affaire en leur donnant leur paie et en les licenciant. Ne crains pas de perdre de l’argent pour cause de conscience, pour l’amour de la paix et de Christ. Sois assuré que les pertes que tu pourrais faire pour le Seigneur ne sont pas des pertes. Pendant cette vie déjà, elles sont plus que compensées, et dans bien des cas le Seigneur empêche qu’il y ait aucun préjudice pour nous. De toute manière ce qui est perdu ici-bas pour Jésus est placé dans le ciel. Ne t’inquiète point d’un désastre apparent, mais écoute la voix qui te dit : « L’Éternel en a pour t’en donner beaucoup plus.»

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    C’est pourquoi ainsi a dit l’Éternel au roi des Assyriens : Il n’entrera point dans cette ville, il n’y jettera aucune flèche, il ne se présentera point contre elle avec, le bouclier, et ne dressera point de terrasse contre elle. 2 Rois19.32.

    Sennacherib ((2 Rois 18:13) fut roi d’Assyrie de -704 à -681)) fut hors d’état de nuire à la ville. Après s’être superbement vanté, il ne put accomplir ses menaces. Dieu peut arrêter les ennemis de son peuple au moment même de leur action. Quand déjà le lion tient l’agneau entre ses griffes, le grand Pasteur des brebis peut lui arracher sa proie. L’extrémité où nous sommes fournit une belle occasion pour le déploiement de la puissance et de la sagesse divine. Dans le récit qui nous est fait, nous voyons que le terrible ennemi d’Israël ne réussit pas même à paraître devant la cité qu’il brûlait de détruire. Il ne put point y lancer de flèches, ni dresser aucun engin de siège contre ses murailles, ni élever aucun retranchement pour enfermer ses habitants. Dans notre cas aussi, Dieu peut empêcher nos adversaires de nous faire le moindre mal. Il peut si bien déjouer leurs intentions et faire avorter leurs desseins, qu’ils se verront forcés d’y renoncer. Confions-nous en Dieu, et marchons dans ses voies, et il prendra soin de nous. Plus encore; il nous remplira d’actions de grâces, en nous faisant voir la beauté de sa délivrance. Ne craignons point l’ennemi jusqu’à ce qu’il vienne, et, s’il se présente, confions-nous en l’Éternel.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    La crainte de l’Éternel accroît le nombre des jours ; mais les ans des méchants seront retranchés. Proverbes 10.27.

    Il n’y a pas de doute; la crainte de l’Éternel donne des habitudes saines qui préviennent la dissipation de la vie par le fait du péché et du vice. Le saint repos qui provient de la foi au Seigneur Jésus est un grand secours et un excellent remède pour le malade. Le médecin se réjouit toujours de trouver un esprit tout à fait paisible chez ses patients. L’inquiétude tue, mais la confiance en Dieu est une médecine qui guérit. Nous avons ici les dispositions en vue d’une longue vie, et si nous les suivons pour notre bien, nous verrons une heureuse vieillesse et n’atteindrons la tombe que moissonnée en notre saison. Ne soyons donc pas tourmentés par la crainte d’une fin subite, dès que nous sentons le moindre mal de doigt, mais ayons cette confiance que Dieu veut nous donner de longs jours pour son service. Si toutefois son dessein était de nous appeler de bonne heure à des sphères supérieures, il y aurait encore lieu de nous réjouir de cette Dispensation. « Soit que nous vivions, soit que nous mourrions, nous sommes au Seigneur. » Si nous vivons, Jésus sera avec nous, si nous mourons, nous serons avec lui. Le plus sûr moyen de prolonger notre vie, c’est de vivre, non de végéter, tandis que nous sommes ici-bas, ne perdant point de temps, mais consacrant chacune de nos heures à poursuivre le but le plus élevé, et nous dévouant à l’œuvre la plus utile pour lui. Qu’il en soit ainsi en ce jour !

  • Le comptoir d'église est à votre disposition


    Le comptoir d'église est ouvert tous les dimanches après le culte, ainsi que tous les mardis de 15 à 18 h et les mercredis de 9h30 à 12 h. au 11, rue du Colonel de Faucher à Saintes. Lionel LACOMBE sera heureux de vous y accueillir.
    L'accueil, le sourire, la compétence seront au rendez-vous.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer