Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

foi

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    24 Janvier -Il gardera les pieds de ses bien-aimés. I Samuel 2.9.

    Le chemin est glissant et nos pieds sont faibles; mais le Seigneur les affermira. Si, nous, ses bien-aimés, nous nous abandonnons à lui par un acte d’obéissance et de foi, il sera lui-même notre gardien. Non seulement « il donnera charge à ses anges de nous porter, de peur que notre pied ne heurte, » mais il gardera lui-même nos pas. « II gardera nos pieds de toute chute, » en sorte que notre robe reste sans tache et sans dommage et que notre âme ne subisse aucune blessure, « de peur que nous ne donnions à l’adversaire l’occasion de médire. » Il gardera nos pieds de s’égarer et les préservera de suivre les sentiers de l’erreur, les voies de la folie, ou le chemin large du monde. Il les gardera des contusions et de l’enflure causées par l’aridité ou la longueur de la route. Il les préservera des blessures, les armant de chaussures telles qu’ils puissent « fouler le lionceau et le dragon » et « marcher sur les serpents et sur toutes les forces de l’ennemi, » et que « rien ne puisse nous nuire. » Enfin, « il tirera nos pieds du filet, » et nous ne resterons point enlacés dans les séductions et les pièges que nous tendront les puissances rusées et malignes de l’ennemi. Avec une promesse semblable, nous pourrons « marcher et ne nous lasser point, courir et ne nous fatiguer point. » - « Celui qui te garde est fidèle, il te gardera de tout mal. »

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    22 Janvier -Heureux celui qui s’intéresse au pauvre; au jour du malheur l’Éternel le délivre. Psaume 41.2.

    Penser aux pauvres et les porter sur son cœur est le devoir de tout chrétien. Jésus les a mis a côté de nous, lorsqu’il a dit: «Vous aurez toujours des pauvres avec vous». Beaucoup leur donnent de l’argent à la hâte, afin de s’en débarrasser; d’autres, en plus grand nombre encore, ne leur donnent rien du tout. Or la promesse que nous venons de lire est faite à celui qui « s’intéresse » au pauvre, qui examine ses besoins et s’en occupe attentivement pour son vrai bien. On fait plus pour lui par des soins et des attentions, que par de l’argent; davantage encore par l’un et l’autre combinés judicieusement. « Celui qui s’intéresse au pauvre, au jour du malheur, le Seigneur le délivrera », il le promet. II nous tirera de détresse, si nous aidons les autres à en sortir, et nous recevrons du Seigneur des secours providentiels tout particuliers, si nous cherchons à pourvoir aux besoins de notre prochain. Quelque généreux que nous soyons, nous aurons nos temps de difficultés; mais si nous nous sommes acquittés de cet engagement, nous pouvons alors réclamer du Seigneur un secours spécial et direct. L’avare prend soin de lui-même, mais l’Éternel secourra le croyant compatissant et généreux. «De même que vous aurez fait aux autres, il vous sera aussi fait à vous-mêmes ».

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    19 janvier - Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et que tu croies dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Romains 10.9.

    Dieu dit qu’il faut faire confession de la bouche ; l’as-tu fait ? As-tu avoué ouvertement ta foi au Christ comme au Sauveur que Dieu a ressuscité des morts ? L’as-tu vraiment confessé comme Dieu t’y invite ? Dieu demande en outre la foi du cœur. Crois-tu sincèrement à Jésus ressuscité ? Te confies-tu en lui comme en ton seul espoir de salut ? Peux-tu dire loyalement devant Dieu que tu as cette foi dans le cœur ? Si tu peux en sincérité répondre affirmativement que tu as confessé Christ et cru en lui, tu es sauvé. Le texte ne dit pas qu’il pourrait en être ainsi. La déclaration est aussi nette qu’un poteau indicateur, aussi claire que le soleil dans le ciel. Elle dit: « Tu seras sauvé. » Croyant en Jésus et le confessant, je puis, moi, poser ma main sur cette promesse pour la lui présenter à ce moment même, et pour ma vie entière, comme à l’heure de ma mort et au jour du jugement. Je dois être sauvé du châtiment du péché, de la souillure du péché, de la puissance du péché, et enfin, de l’existence même du péché. Dieu a dit : « Tu seras sauvé. » Je le crois. Je serai sauvé. Je suis sauvé. Gloire soit à Dieu aux siècles des siècles !

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    15 janvier - Le pauvre ne sera point oublié pour toujours, et l’attente des affligés ne périra point à perpétuité. Psaumes. 9 19.

    La pauvreté est un dur héritage; mais ceux qui s’attendent à l’Éternel sont riches par la foi. Ils savent qu’ils ne sont point oubliés de Dieu; et s’il peut leur sembler parfois qu’ils soient négligés dans la dispense des biens terrestres, ils sont assurés qu’un temps viendra où toutes choses seront rétablies. Lazare ne sera pas toujours avec les chiens à la porte du riche; mais il trouvera sa récompense dans le sein d’Abraham. Maintenant même, le Seigneur se souvient de ses enfants pauvres, mais chéris. « Je suis pauvre et indigent, mais le Seigneur pense moi, » disait l’un d’eux dans sa détresse. Les saints dans la pauvreté ont un privilège magnifique, celui de voir le Seigneur pourvoir à tout ce qui est nécessaire à leur vie temporelle et spirituelle. Ils se sentent d’autant mieux associés à celui qui n’avait pas un lieu où reposer sa tête. Ils attendent joyeusement sa venue, sachant qu’ils vont partager sa gloire. C’est pour eux une espérance impérissable, parce qu’elle est fondée sur Christ même; et, parce qu’il vit, elle vivra aussi. Le croyant pauvre chante bien des cantiques qui demeurent incompréhensibles pour le riche de ce monde. C’est pourquoi, si notre lot est modeste ici-bas, pensons à la table royale qui nous attend là-haut !

  • Le comptoir d'église est à votre disposition


    Le comptoir d'église est ouvert tous les dimanches après le culte, ainsi que tous les mardis de 15 à 18 h et les mercredis de 9h30 à 12 h(sauf en juillet et en août). au 11, rue du Colonel de Faucher à Saintes. Lionel LACOMBE sera heureux de vous y accueillir.
    L'accueil, le sourire, la compétence seront au rendez-vous.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer