Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

protestant

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Me voici, je redemanderai mes brebis, et je les rechercherai. Ezéchiel 24.11.

    C'est ce qu’il fait déjà, quand ses élus sont encore semblables à des brebis errantes, ne connaissant ni le berger, ni le bercail. Avec quel art merveilleux il sait les trouver ! Jésus montre autant de grandeur en cherchant ses brebis qu’en les sauvant. Alors même que beaucoup de ceux que le Père lui a donnés se sont approchés des portes de l’enfer jusqu’à les toucher, cependant le Seigneur, dans sa poursuite et sa recherche, finit par les atteindre et s’approche d’eux dans sa grâce. Il nous a bien trouvés: ayons bon espoir, dans nos prières, pour ceux qu’il a placés sur nos coeurs, car il saura bien les trouver aussi.  Le Seigneur renouvelle encore ses instances quand une des brebis de son troupeau s’est échappée des pâturages de la vérité et de la sainteté. Elles peuvent tomber dans de graves erreurs, de tristes péchés, ou un fâcheux endurcissement. Mais Jésus s’en est rendu garant vis-à-vis du Père, et ne permettra pas qu’elles s’éloignent assez pour périr. Dans sa providence et sa grâce, il les poursuivra jusque dans les contrées étrangères ou les demeures de la misère, dans les profondeurs de l’obscurité ou les abîmes du désespoir. Il ne perdra aucun de ceux que le Père lui a donnés. C’est pour lui un point d’honneur de chercher et de sauver le troupeau entier, sans une seule exception. Quel appui que cette promesse si, à cette heure, je suis forcé de crier: « Je suis errant comme une brebis perdue. »