Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

trésors

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    L’Éternel donnera de la force à son peuple l’Éternel bénira son peuple par Sa paix. Psaume 29.11.

    David venait d’entendre la voix de Dieu dans une tempête, et avait reconnu sa puissance dans l’ouragan qu’il nous décrit; et maintenant, pendant le calme, qui suit l’orage, il sent que cette puissance étonnante qui ébranlé le ciel et la terre est la force qui est promise aux élus. Celui qui marque à aigle son chemin dans les airs donnera à ses rachetés les ailes de l’aigle; celui dont la voix fait trembler la terre épouvantera les ennemis de ses saints, et procurera la paix à ses enfants. Pourquoi sommes-nous faibles nous avons la force divine à notre disposition ? Comment sommes-nous troublés quand la paix du Seigneur nous est assurée ? Jésus, le Dieu puissant, est nôtre force: Revêtons-nous de lui pour le service qu’il nous demande. Jésus, notre Sauveur bienaimé, est aussi notre paix: reposons-nous sur lui et faisons cesser nos craintes. Béni soit-il de ce qu’il veut être notre force et notre paix dès maintenant et pour toujours. Ce même Dieu qui est monté sur les ailes du vent dans les jours de tempête, dominera aussi nos orages et nos tribulations, et y fera succéder dans peu des jours paisibles. Nous aurons sa force dans les jours d’ébranlement et des chants aux heures de soleil. Chantons donc à Dieu, notre force et notre paix. Chassons les pensées sombres et renaissons à la foi et à l’espérance.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Celui-là habitera dans des lieux élevés; des forteresses assises sur des roches seront sa retraite; son pain lui sera donné, et ses eaux ne lui manqueront point. Ésaïe 33.16.

    L’homme qui a reçu de Dieu la grâce d’avoir une vie sans reproche habite en parfaite assurance. Il occupe un lieu élevé; il est au-dessus du monde, hors des atteintes de l’ennemi, près du ciel. Il éprouve de généreux désirs et s’inspire des plus purs mobiles. Les joies qu’il ressent sont plus relevées, et les compagnies qu’il fréquente, plus nobles. Il se restaure au souffle vivifiant de l’amour éternel. Il est en outre défendu par des rocs inaccessibles, car la place forte du croyant fidèle et obéissant, ce sont les desseins et les promesses du Dieu invariable, c’est-à-dire ce qui existe de plus immuable. Sa subsistance lui est fournie par cette promesse: « Le pain lui sera donné. » L’ennemi ne peut ni escalader sa position, ni renverser son rempart, ni le prendre par la famine. L’Éternel, qui a fait pleuvoir la manne dans le désert, saura pourvoir son peuple du nécessaire, même lorsqu’il sera entouré d’ennemis prêts à l’affamer. Mais si l’eau vient à manquer ? Ceci n’arrivera pas, car « ses eaux ne lui manqueront point. » Une source intarissable jaillira au centre de cette forteresse inexpugnable. Le Seigneur pourvoit à ce que rien ne fasse défaut. Personne ne pourra nuire aux citoyens de la vraie Sion. Quelque menaçant que soit leur ennemi, Dieu garde ses élus.