Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise Protestante Evangélique de Saintes - Page 2

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises : « Celui qui vaincra n’aura aucun dommage de la seconde mort. » Apocalypse 2.11.

    La première mort, nous devons la subir, à moins que le Seigneur n’entre soudainement dans son temple.  Nous pouvons donc l’attendre dans le calme, et sans la redouter aucunement, puisque Jésus a transformé cette sombre vallée en un chemin nous menant à la gloire.  La chose à craindre n’est pas la première, mais la seconde mort; non la séparation de l’âme d’avec le corps, mais celle de l’homme entier d’avec Dieu. C’est là la vraie mort ; mort qui tue toute paix, toute joie, toute espérance Dieu parti, tout est parti. Et cette mort-là est pire que la cessation de l’existence; car c’est une existence, mais sans la vie qui, seule, lui donne sa raison d’être et sa valeur.  Si, par la grâce de Dieu, nous combattons jusqu’à la fin, et vainquons dans cette glorieuse guerre, la seconde mort ne pourra plus poser sur nous son doigt glacé. Nous n’aurons aucune peur de la mort, ni de l’enfer, car nous aurons en perspective une couronne incorruptible, la couronne de vie.  Quelle énergie nous communiquera cette espérance ! La vie éternelle vaut bien une vie de lutte. Échapper au dommage de la seconde mort est un but bien digne des efforts de notre vie entière. Seigneur, donne-nous cette foi, pour que nous vainquions, et fais-nous la grâce de demeurer saufs, malgré le péché et Satan qui cherchent à nous mordre au talon !

  • Les trésors de la foi de Charles Haddon Spurgeon

    L’Éternel ouvre les yeux des aveugles; il redresse ceux qui sont abattus. Psaume 146.8.

    Suis-je abattu ? Je présenterai cette parole de grâce au Seigneur. Sa coutume, sa promesse, sa joie c’est de redresser ceux qui sont courbés. Est-ce du sentiment de mon péché et de l’abattement de mon esprit qui en est la conséquence que je souffre ? Voici, l’œuvre de Jésus est précisément destinée à me relever pour me rendre le repos.  Seigneur, relève-moi, pour l’amour de ton nom !  Peut-être avons-nous fait quelque perte cruelle; ou sommes-nous dans des circonstances exceptionnellement critiques ? Là encore le Consolateur nous soutiendra.  Quelle grâce qu’une des personnes de la Trinité sainte devienne notre Consolateur ! Elle sera bien faite, soyons en sûrs, l’œuvre à laquelle cet être glorieux aura voué ses soins particuliers. Plusieurs sont tellement abattus que Jésus seul peut les délivrer; mais il le peut, et il le fera. Il peut nous rendre tous à la santé, à l’espérance, au bonheur. Il l’a fait souvent déjà dans nos épreuves passées et il reste le même Sauveur, prêt à répéter ses actes de bonté. Nous qui sommes tristes et courbés, nous serons relevés si haut que ceux qui nous méprisent en seront confondus. Quel honneur que celui d’être relevé par le Seigneur ! Il vaut la peine d’avoir été courbé jusqu’à terre pour expérimenter sa puissance de relèvement.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    Celui qui a pitié du pauvre prête à l’Eternel, et il lui rendra son bienfait. Proverbes19.17.

    Donnons au pauvre avec compassion; non pour être vu ou admiré, moins encore pour en faire notre obligé. Mais sachons le secourir par pure sympathie.  N’attendons quoi que ce soit en retour de la part du pauvre, pas même de la gratitude. Mais considérons ce que nous avons fait pour lui comme un prêt à l’Eternel. C’est lui qui en prend l’obligation, et si c’est de lui que nous attendons le paiement, ne le redemandons pas au pauvre.  Quel honneur nous est fait par le Seigneur, lorsqu’il condescend jusqu’à emprunter de nous ! Et quel commerçant favorisé que celui qui voit figurer sur ses livres le nom de l’Eternel. Ne serait-ce pas une honte qu’un débiteur semblable n’y fût représenté que pour un montant insignifiant ? Ne craignons pas d’avoir un beau total à sa colonne. Sachons donc aider le premier nécessiteux qui viendra à nous. Quant au remboursement, n’y pensons pas; nous avons ; caution du Seigneur. Loué soit son nom, sa garantie vaut mieux qu’or et argent. Et si nous nous trouvons à court par suite de la dureté des temps, présentons simplement notre compte à la banque de Dieu. Peut-être avons-nous été quelque peu dur et sordide à l’égard d’un solliciteur ? Hélas ! Dans ce cas que Dieu nous pardonne.

  • Le comptoir d'église est à votre disposition


    Le comptoir d'église est ouvert tous les dimanches après le culte, ainsi que tous les mardis de 15 à 18 h et les mercredis de 9h30 à 12 h. au 11, rue du Colonel de Faucher à Saintes.
    De plus Lionel LACOMBE et son Bibles en Bus parcourent la campagne Saintongeaise.

    L'accueil, le sourire, la compétence seront au rendez-vous

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Pour aller plus loin

     

    Chers amis,

     

    Lorsque l’adversité est là sous différentes formes (maladie, chômage, famille brisée, addiction, deuil, abandon, persécution, dette, injustice, etc.), nous n’avons pas toutes les réponses. Mais nous pouvons faire face ensemble dans la prière !

    En ce début d’année 2017, l’équipe du Top et 250 bénévoles intercesseurs sont mobilisés pour prier pour vous.

    Pourquoi avons-nous à cœur de prier pour vous ? 

    Parce que Jésus nous y invite : “Si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père céleste.” Matthieu 18.19

    Encourager nos frères et sœurs dans la foi est aussi une des vocations du TopChrétien. C’est pourquoi nous vous aimons et voulons prier pour vous !

    Alors rejoignez-nous pour cette semaine de prière du 9 au 15 janvier et ensemble, faisons monter nos prières vers notre Père Céleste !

     

    Que Dieu vous bénisse,

    David Nolent, Directeur et l’équipe du TopChrétien

     

    Déposer votre sujet de prière

    Lien vers Top Chrétien