Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise Protestante Evangélique de Saintes - Page 2

  • Promesses

     

    Il fait grâce aux humbles. Jacques 4.6.

    Les cœurs humbles cherchent la grâce et la trouvent.  Ils cèdent à sa douce influence, et cette grâce leur est accordée de plus en plus largement. Les cœurs humbles demeurent dans les vallées qu’arrosent les fleuves de la grâce, dont ils boivent les eaux constamment. Ils sont reconnaissants de cette grâce et en donnent gloire à Dieu, et Dieu met son bonheur à la leur multiplier.  Viens, cher lecteur, et prends une place inférieure. Sois petit à tes propres yeux, afin que le Seigneur puisse t’estimer. Peut-être te dis-tu : « Je crains de ne pas être humble. » II se peut que ce soit le langage de la vraie humilité. Quelques-uns se vantent d’être humbles, et c’est là la pire forme de l’orgueil. Nous ne sommes en définitive que de pauvres, de faibles et de misérables créatures qui ne méritons rien, si ce n’est l’enfer, et qui n’avons aucune raison de nous élever. Humilions-nous d’avoir péché contre l’humilité, et le Seigneur nous fera goûter sa faveur. C’est la grâce qui nous rend humbles et la grâce encore qui trouve dans notre humilité une occasion d’accorder une grâce plus grande. Abaissons-nous donc pour pouvoir être élevés. Soyons des pauvres d’esprit afin que Dieu nous rende riches. Soyons humbles afin de ne pas avoir à être humiliés, mais de pouvoir être élevés par la grâce de Dieu. « Marchez avec les humbles. » « Celui qui est humble d’esprit obtient la gloire. »

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    21 mars - Tu marcheras en assurance par ton chemin, et ton pied ne heurtera point. Proverbes 3.23.T

    C’est-a-dire que si tu suis le chemin de la sagesse et de la sainteté, tu y seras gardé. Celui qui marche sur la route royale est sous la protection du roi. Il y a pour tout homme une voie qui est la vocation particulière de sa vie; et celui qui y marche fidèlement dans la crainte de Dieu sera préservé du mal. Nous ne voyagerons peut-être pas avec luxe, mais nous marcherons en assurance; nous ne serons peut-être pas capables de courir comme des jeunes gens, mais nous pourrons marcher comme des hommes de bien. Notre plus grand danger, nous le trouvons en nous-mêmes; notre faible pied, hélas, peut broncher facilement. Demandons une force morale plus grande, afin de surmonter cette tendance à glisser. Quelques-uns bronchent et tombent parce qu’ils ne voient pas les pierres sur leur chemin. La grâce divine nous rend capables de reconnaître le péché et de l’éviter. Réclamons l’effet de cette promesse. Notre plus grand péril, c’est notre négligence, et c’est contre ce danger que le Seigneur nous a mis en garde par ces paroles : « Veillez et priez. » Oh, que la grâce nous soit donnée de marcher chaque jour sans broncher une seule fois. Il ne suffit pas d’être préservé de tomber. Notre cri devrait être que nos pieds soient parfaitement gardés de glisser, en sorte que nous puissions adorer « Celui qui peut nous préserver de toute chute. »

  • Une promesse pour vous aujourd'hui

    20 mars - Si donc Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui est aujourd’hui, et qui demain sera jetée dans le four, ne vous revêtira-t-il pas beaucoup plutôt, Ô gens de petite foi ? Matthieu 6.30.

    Les vêtements sont coûteux, et les croyants peu fortunés peuvent être parfois inquiets de savoir comment se procurer un nouveau costume. Les semelles sont minces où prendre des chaussures neuves ? Voyez avec quel soin notre Père a pourvu à ce souci. Il revêt l’herbe des champs avec une splendeur qui dépasse celle de Salomon: ne vêtira-t-il pas ses propres enfants ? Oui, certainement. On verra peut-être bien des pièces et des reprises sur nos habits; mais ces habits, nous les aurons. Un pauvre pasteur avait les siens usés jusqu’à la corde, tellement qu’ils ne pouvaient plus être raccommodés; mais il était le serviteur du Seigneur et il attendait que son Maître lui fournît son vêtement. L’auteur de ces pages fut accidentellement sollicité de monter dans la chaire de ce pasteur, et la pensée lui vint de faire une collecte en sa faveur; et c’est ainsi qu’il reçut son vêtement. Que de cas nous avons vus où des serviteurs de Dieu ont reconnu que leur Maître sait s’occuper du soin de leur garde-robe. Celui qui a ordonné que l’homme, en conséquence de son péché, porterait des vêtements, les lui a aussi fournis dans sa miséricorde; et les habits dont il couvrit nos premiers parents étaient certainement fort supérieurs à ceux qu’ils s’étaient confectionnés eux mêmes.

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    19 mars - L’Éternel donne la grâce et la gloire. Psaume 84.12.

    Il n’est rien dont nous ayons plus besoin que de la grâce, et elle nous est offerte ici gratuitement. Quoi de plus gratuit qu’un don ? Recevons en ce jour le don de la grâce pour nous soutenir, nous fortifier, nous sanctifier. Elle nous a été donnée chaque jour jusqu’ici, et Dieu nous l’assure encore pour demain : « Sa grâce nous suffit. » Si nous n’avons reçu que peu de cette grâce, la faute n’en est qu’à nous-mêmes, car la main de l’Eternel ne s’est point resserrée, ni ralentie, pour ne pas répandre avec abondance. Nous pouvons en demander autant qu’il nous en faut, sans jamais éprouver de refus. « Il donne à tous libéralement sans rien reprocher. » Il ne nous donnera peut-être ni or, ni avantages terrestres, mais il nous donnera sa grâce; il y joindra certainement des épreuves, mais nous donnera la grâce, en proportion. Nous serons appelés à travailler et à souffrir, mais en même temps, nous recevrons toute la grâce nécessaire. Puis, voyez de quoi cette grâce est suivie : et la gloire ! Nous n’en avons pas besoin maintenant, car nous n’y sommes pas encore préparés; mais elle nous sera donnée au temps convenable. Après que nous aurons mangé du pain de la grâce, nous boirons du vin de la gloire. Nous avons à traverser le lieu saint, qui est la grâce, pour arriver au lieu très saint, la gloire. Dans ces mots : « et la gloire, » il y a de quoi nous faire tressaillir de joie. Encore un peu de temps, très peu... et la gloire à jamais !

  • Les trésors de la foi, de C.H Spurgeon

    18 mars - La requête des hommes droits lui est agréable. Proverbes 15.8.

    Ceci vaut une promesse, car c’est l’attestation d’un fait qui se renouvelle à travers tous les âges. Dieu prend un grand plaisir à la prière des hommes droits, et elle lui est agréable. Qu’être intègres soit notre premier soin. Ne nous détournons ni à droite, ni à gauche, mais marchons droit. Ne soyons ni déshonnêtes dans la conduite de nos affaires, ni lâches en cédant au mal, mais soyons fermes dans la droiture et dans l’intégrité absolues, car celui qui louvoie et use d’expédients aura à se tirer d’affaire tout seul. Si nous prenons des voies détournées, nous verrons que nous ne pourrons pas prier, et si nous avons la prétention de le faire quand même, nous trouverons le ciel fermé à nos requêtes. Agissons-nous en suivant une ligne parfaitement droite et en nous conformant à la volonté de Dieu, telle qu’elle nous est révélée ? Dans ce cas, prions beaucoup et prions en assurance. Si notre prière est agréable à Dieu, ne le privons pas de ce qui lui fait plaisir. Il ne regarde ni à la forme grammaticale, ni à la rhétorique, ni à la richesse des pensées. Dieu est un père qui aime le balbutiement de ses enfants, et écoute le bégaiement de ses fils et de ses filles nouveaux nés. Ne devrions-nous pas nous réjouir dans la prière, puisque l’Eternel y prend plaisir ? Portons nos pétitions à son trône. Le Seigneur nous donne beaucoup de sujets de prière, et nous devons le remercier de ce qu’il en est ainsi.

  • A la croix

    En écoutant ce chant

    des larmes coulent des mes yeux

    et elles viennent de mon cœur

    elles viennent de mon Sauveur